Retour

Budget participatif

Un budget participatif, pour quoi faire ? Pour que les Parisiennes et les Parisiens deviennent prescripteurs des projets qu’ils estiment bons pour leur ville. Pour que la démocratie participative, l’innovation démocratique, l’exercice partagé du pouvoir ne soient pas de vains mots. Pour que l’expérience réelle et utile de la citoyenneté commence dès l’école. Après 6 éditions, le BP est devenu un rendez-vous démocratique annuel incontournable, emblématique de notre volonté de réinventer la politique.

Des chiffres qui disent notre politique

500 millions d’euros
En 6 ans, soit 5% du budget d’investissement de la Ville, c’est le total de ce qui été mis entre les mains des Parisiens pour ...
Lire

En 6 ans, soit 5% du budget d’investissement de la Ville, c’est le total de ce qui été mis entre les mains des Parisiens pour qu’ils réfléchissent, décident et réalisent.

10 % & 30 %
Ce sont les parts du « BP » qui sont affectées aux projets votés par les écoles et les collèges et aux projets qui ...
Lire

Ce sont les parts du « BP » qui sont affectées aux projets votés par les écoles et les collèges et aux projets qui concernent les quartiers populaires. Le Budget, qu’il soit participatif ou non, c’est d’abord un choix de priorités politiques. Sous cette mandature, l’école et les quartiers populaires, d’une certaine façon celles et ceux qui ont le plus besoin d’accompagnement et de solidarité, ont été nos priorités.

232 000 votants
C’est le nombre de votants pour l’édition 2019 du BP (en comprenant le vote dans les écoles, les collèges et chez les bailleurs ...
Lire

C’est le nombre de votants pour l’édition 2019 du BP (en comprenant le vote dans les écoles, les collèges et chez les bailleurs sociaux). D’année en année, le nombre de votants n’a cessé d’augmenter (+12 % de 2018 à 2019, +25 % de 2017 à 2018). Alors que tout était à faire, à créer, les Parisiens ont répondu présent et se saisissent toujours plus de « leur » budget et donc de leur ville.

91 % & 96 % des ecoles et des colleges
C’est la part des écoles et des collèges parisiens qui ont participé au « BP » en 2019. En créant en 2016, un BP dédié, ...
Lire

C’est la part des écoles et des collèges parisiens qui ont participé au « BP » en 2019. En créant en 2016, un BP dédié, pour lequel ce sont les élèves qui votent, doté d’une enveloppe de 10 millions d’€, Anne Hidalgo a voulu amplifier la dimension pédagogique du BP parce que la démocratie, l’implication dans la vie de la collectivité, cela s’apprend dès le plus jeune âge.

Des Questions ? Des critiques ? Des réponses

Le BP, comment ça marche ?

Chacun peut soumettre un projet au vote des Parisiens. Ce projet peut soit concerner l’ensemble de la ville, soit être localisé uniquement dans un arrondissement. Les projets sont classés en une douzaine de catégories (environnement, sport, solidarité, culture et patrimoine…). Pendant deux semaines en septembre, un vote physique et numérique est ouvert à tous. Les projets lauréats sont financés par le BP et réalisés par les services de la Ville.

Le Budget participatif, un gadget ?

Au regard des sommes impliquées, du nombre de projets réalisés et du nombre de votants, il serait inepte d’affirmer que le Budget participatif est un gadget. À tel point que le budget participatif parisien est le 1er budget participatif au monde par les sommes mises à la décision des citoyens. D’ailleurs, il est probable qu’aucun candidat aux élections municipales de 2020 n’envisagera de supprimer le BP. Ce qui n’existait pas avant 2014 est maintenant considéré par tous comme un acquis, un progrès pour tous.

Attention aux amalgames

Il peut arriver au cours d’une discussion sur le BP, évoquant par exemple l’attribution d’1 million d’€ à la rénovation de la façade d’un bâtiment historique, que des personnes croient à tort que ce montant représente l’intégralité du budget de la ville pour la protection du patrimoine. De même avec un projet d’ouverture de centre social qui résumerait la totalité de l’investissement de la ville pour l’aide sociale. Bien sûr, il n’en est rien. Les montants avancés dans le cadre du BP sont toujours ceux des projets précis, initiés et portés par des citoyens, non de l’ensemble de la politique de la Ville en la matière.

1/3

Promesses faites / Promesses tenues

  • Un budget participatif, au service de la démocratie citoyenne

    Le budget participatif participe à la réinvention de la participation et de la responsabilité citoyennes. Son montant (5% du budget général d’investissement de la Ville) était inscrit dans le programme d’Anne Hidalgo de 2014, c’est cette part qui a été soumise au vote des Parisiens.

Réaliser et innover

Quelques exemples de réalisations obtenues grâce au BP :

  • Santé : l’ouverture d’une maison de santé dans le 15e pour développer l’offre médicale de secteur 1 (220 000€, BP 2016) ;
  • Alimentation et commerce : création d’une fromagerie, la « Laiterie de Paris » dans le 18e qui fabrique ses fromages sur place ;
  • Solidarité : la création d’une halle alimentaire dans le 10e vendant des produits de l’agriculture éco-responsable pour rendre accessible le bio dans les quartiers populaires (200 000€, BP 2015).