Retour

Culture

Dans tous les esprits, les mots « Paris » et « Culture » sont synonymes. À raison. Sous cette mandature, la politique culturelle de Paris a été ambitieuse car elle n’a renoncé à rien. Nous avons conduit de front et avec la même exigence de réussite, les évènements de grande ampleur qui font la renommée de la Ville et l’accès quotidien à la Culture. Nous avons rendu encore plus aisé l’accès aux fonds artistiques et aux collections, comme aux pratiques culturelles et à la création, pour tous et partout.

Des chiffres qui disent notre politique

134 millions
C’est le montant des investissements de rénovation de quatre hauts lieux de la Culture à Paris, sites majeurs de son patrimoine : le théâtre ...
Lire

C’est le montant des investissements de rénovation de quatre hauts lieux de la Culture à Paris, sites majeurs de son patrimoine : le théâtre du Châtelet, le théâtre de la Ville, le musée Carnavalet et le musée de la Libération. Restauration, travaux nécessaires de modernisation, redéfinition de la muséographie, etc. tout a été repensé au cas par cas. Pour ne citer que quelques éléments pêle-mêle : le déménagement du musée de la libération place Denfert-Rochereau s’est fait avec le concours d’un Conseil scientifique comptant les plus grands spécialistes de la période ; au musée Carnavalet, nouvelle version ce seront 10 % des 3 500 oeuvres exposées qui le seront à hauteur d’enfant ; le théâtre de la Ville est resté ouvert hors-les-murs pendant les travaux, à l’Espace Cardin ou à 13e art, afin que le lien entre artistes et spectateurs ne se délite pas ; au théâtre du Châtelet, c’est une centaine de Compagnons qui a travaillé deux ans et demi pour redonner sa jeunesse au théâtre et plus de 10 000 citoyens qui ont été consultés pour dessiner l’avenir du théâtre.

3, 3 et 2
Ce sont 3 nouvelles bibliothèques, 3 nouveaux conservatoires et 2 nouvelles Maisons des Pratiques Artistiques Amateurs qui ont été construits et ouverts depuis 2014. La Culture à Paris est ...
Lire

Ce sont 3 nouvelles bibliothèques, 3 nouveaux conservatoires et 2 nouvelles Maisons des Pratiques Artistiques Amateurs qui ont été construits et ouverts depuis 2014. La Culture à Paris est d’abord le bien des familles et des jeunes car l’éducation culturelle et artistique est au coeur de la mandature. 22 000 inscrits dans les conservatoires, cela représente une hausse de 8 % du nombre d’élèves. La réforme complète de l’enseignement artistique avec la création de nouvelles filières (nouvelles technologies et musiques actuelles, filières voix, etc.) a permis de diversifier les propositions et d’élargir le public. Entre les Parcours de Sensibilisation Musicale proposés par les conservatoires à tous les élèves de CP (culture musicale et initiation à la pratique instrumentale) et les divers partenariats (avec les centres Anim’ notamment), ce sont 36 000 jeunes qui ont pu bénéficier de l’enseignement des conservatoires en 2018-2019.

Des Questions ? Des critiques ? Des réponses

La culture, ce n’est que pour une élite ?

Non, la culture à Paris est le bien de tous et tous les publics peuvent y accéder. Outre les programmes d’éducation des conservatoires, ce sont 300 000 Parisiennes et Parisiens qui sont inscrits dans les 57 bibliothèques et Médiathèques de la Ville (6 millions d’entrées, 13,2 millions de prêts et 4 000 activités organisées par an), dont bientôt 15 % sont ouvertes le dimanche. Les initiatives se sont multipliées pour que l’Art et les artistes sortent des lieux habituels pour aller à la rencontre des habitants : le dispositif « Art pour grandir » développe des résidences d’artistes dans 49 collèges et accorde des prêts d’oeuvres d’art dans 36 établissements, comme le Fonds d’art contemporain – Paris Collections qui diffuse les oeuvres de son catalogue dans les maisons de retraite, les hôpitaux, les services sociaux et les écoles dans le cadre d’une démarche de médiation culturelle. Par ailleurs des dizaines de milliers de places de spectacle à très bas prix sont proposées aux jeunes et aux familles à faibles revenus. Enfin, près de 100 projets de médiation, de pratique artistique, de sorties culturelles et création participative sont consacrés aux plus démunis, y compris les personnes en situation de rue.

Promesses faites / Promesses tenues

  • Les valeurs de la Culture au cœur du programme

    Si les promesses énoncées dans le programme de 2014 ont été tenues (plan de rénovation des Églises, ouverture de nouvelles bibliothèques le dimanche – portant à 16 % la part des bibliothèques de la Ville ouvertes le dimanche –, développement de l’aide aux créateurs…) les valeurs de la Culture ont été les points cardinaux qui ont déterminé les choix et animé les réflexions de la politique culturelle de la Ville depuis 2014.

Réaliser et innover

Des évènements culturels extrêmement diversifiés : deux illustrations

Au fil de ses éditions, « Nuit Blanche » est devenue un rendez-vous culturel, sportif et festif, incontournable. L’un des plus inventifs et des plus ambitieux (ex : cette année, un segment du périphérique transformé en vélodrome), l’un des plus populaires aussi (plus d’un million de participants en 2019). Un événement de référence et de rayonnement international, vitrine de la créativité parisienne et de l’art contemporain, qui, depuis des années, a fait des émules en France et à l’étranger.
À l’opposé, « Paris’écrit« , dernier né et petit Poucet des événements culturels de la Ville, s’est déroulé le 15 mai dernier. Dans une époque où les écrans et les touches des claviers sont devenus les outils dominants de l’écriture, la mairie a souhaité mettre en place une journée consacrée à l’écriture manuscrite. Les Parisiens étaient invités à écrire à une personne qui leur est chère. La Poste, partenaire de la journée, mettait à disposition un timbre et une carte postale spécialement éditée pour l’événement. Partout dans Paris, plus de 200 lieux associés (musées, bureaux de poste, bibliothèques, écoles, mairies d’arrondissement, centres de loisirs, etc.) ont hébergé des points d’écriture et/ou des ateliers d’accompagnement à l’écriture collective ou individuelle.