Retour

Quartiers Populaires

Pour la majorité en responsabilité depuis 2014, Paris est une ville à vivre et doit le rester avec la plus grande mixité sociale possible. Cet objectif figure au premier rang des priorités de la mandature. Les quartiers populaires et leurs habitants incarnent cette ambition et ils sont le lieu de sa réalisation. Leurs habitants sont, bien souvent, celles et ceux des Parisiens qui ont le plus besoin de la solidarité de la collectivité. Aussi, notre engagement en faveur de ses quartiers a été total, massif et assumé, depuis de grands investissements d’équipement jusqu’aux programmes pensés au plus près des nécessités individuelles. L’égalité territoriale et la solidarité entre tous, à Paris, ce n’est pas une idée ou un symbole, c’est une volonté chaque jour poursuivie.

Des chiffres qui disent notre politique

1,2 milliards d’euros
Soit 25% du plan d’investissement dans les territoires de 2014 à 2020, ont été dédiés aux habitants des quartiers populaires, qui représentent 16,5% de la population ...
Lire

Soit 25% du plan d’investissement dans les territoires de 2014 à 2020, ont été dédiés aux habitants des quartiers populaires, qui représentent 16,5% de la population parisienne. Cet effort d’investissement a été transversal et a couvert tous les domaines (écoles, équipements sportifs ou culturels, promenade urbaine, etc.). Et, outre les diverses consultations citoyennes et processus de co-construction qui ont accompagné la réalisation des grands projets, une partie du budget participatif (30 millions d’€ par an) a été spécifiquement affectée à ces quartiers afin que leurs habitants puissent eux-mêmes porter les actions qu’ils jugent les plus utiles à leur cadre de vie.

4 centres sociaux parisiens
C’est le nombre de nouveaux centres sociaux parisiens ouverts dans les 13ème (Maison 13 solidaire), 17ème (Pouchet), 18ème (Maison bleue) et 19ème (Rosa Parks) arrondissements. ...
Lire

C’est le nombre de nouveaux centres sociaux parisiens ouverts dans les 13ème (Maison 13 solidaire), 17ème (Pouchet), 18ème (Maison bleue) et 19ème (Rosa Parks) arrondissements. Les sommes investies pour la rénovation ou pour la construction des Centres sociaux atteint 4,5 millions d’€. En outre, des conventions pluriannuelles d’objectifs ont été mises en place afin de sécuriser leurs financements et de développer leurs activités (permanences d’accès aux droits, projet « Ville Vie Vacances », ateliers de sociolinguistique, etc.)

Des Questions ? Des critiques ? Des réponses

Quelle politique pour les quartiers populaires ? Un plan d’actions !

Après des politiques publiques de fond et transversales conduites tout au long de la mandature, fondées sur les principes d’égalité territoriale et de solidarité, la Maire de Paris, Anne Hidalgo a souhaité accélérer encore. Au printemps dernier, elle a mandaté son Premier adjoint, Emmanuel Grégoire, pour définir avec l’ensemble de l’équipe municipale, un Plan d’actions concrètes, ciblées, impactant immédiatement l’environnement et la vie quotidienne des habitants.
Ce plan a été validé en avril 2019 et a déjà été largement réalisé. La grande promenade urbaine Barbès-Chapelle-Stalingrad avec ses usages sportifs, ses kiosques d’animations, ses éclairages modifiés, ses espaces culturels, son site d’agriculture urbaine et ses lieux d’apprentissage du vélo transforme radicalement le cadre vie du quartier. La protection des habitants a été renforcée par l’augmentation du nombre d’inspecteurs de sécurité dans le nord-est parisien, par la mise en oeuvre du plan de lutte contre le crack, par le développement du gardiennage des espaces verts. Les moyens consacrés à la propreté de l’espace public et à l’entretien de la voirie ont été accrus. Des aires de jeux ont été rénovés et de nouveaux espaces verts ont été ouverts ou requalifiés (ex : square Alban Satragne dans le 10ème). Des opérations coordonnées entre les services de la Ville, la préfecture de police de Paris, l’Ursaff et les services sanitaires ont été menées et continueront de l’être à l’encontre des commerces qui ne respectent pas les règles et produisent de fortes nuisances. Enfin, un effort particulier a été porté sur les illuminations de Noël dans des quartiers qui n’en ont pas toujours bénéficié.

Promesses faites / Promesses tenues

  • Désenclaver les Quartiers Populaires

    Pendant ces 6 dernières années, les investissements et les réalisations ont donc été considérables pour réduire les inégalités et améliorer l’accès aux Services publics, à l’emploi, à la santé, à l’éducation, au logement, à la culture et aux loisirs. L’extension de la ligne T3 du Tramway, associée à la mise en service de la gare de RER E, a permis de désenclaver certains quartiers longtemps mal desservis. En parallèle, 40 000 logements sociaux ont été rénovés et de nouveaux équipements sportifs et culturels ont été ouverts dans des quartiers qui en manquaient durablement. Entre 6 000 et 10 000 places gratuites ont été mises à disposition pour des évènements sportifs ou culturels. La réussite éducative a été accentuée avec 6 000 enfants et adolescents qui ont été accompagnés depuis 2014. Enfin, le développement économique de ces quartiers a été dynamisé et ce sont 317 projets de créations d’entreprises qui ont été soutenus depuis 2015 à hauteur de 40 millions d’€.

Réaliser et innover

« Tous mobilisés pour notre quartier »

Il s’agit de conjuguer et d’amplifier la mobilisation des élus, des services municipaux et des riverains afin d’améliorer rapidement la qualité de vie dans des micro-quartiers. Habitants, commerçants, associations locales sont tous impliqués et participent directement tant à l’élaboration qu’à la réalisation des solutions. Une dizaine de quartiers dans 8 arrondissements sont concernés

« Canal en Scène »

Pour que les quartiers populaires deviennent des lieux de destination et d’attraction, la Ville a pris l’initiative d’organiser un moment festif d’envergure métropolitaine, «Canal en scène», le long du bassin de La Villette. Activités ludiques, sportives et nautiques décalées, bal populaire, spectacle aquatique, étaient ouverts à tous et gratuits durant toute la journée et la soirée du 29 juin dernier.

Des fermes urbaines dans les quartiers populaires
Le square Alain Bashung abrite dorénavant une ferme urbaine (cf. chapitre « Espaces verts, végétalisation et agriculture urbaine »). Gérée par les bénévoles de l’association des Fermiers de la Francilienne, cette ferme pédagogique accueille de façon permanente des moutons, lapins et poules afin de permettre à tous les publics de découvrir ses espèces et de renforcer l’animation du quartier. L’expérience sera bientôt reproduite dans le jardin d’Éole, également dans le 18ème arrondissement.