Retour

Solidarités et Handicap

En France, la politique du handicap relève pour l’essentiel de l’État et des départements. Paris est la seule ville à être également un département. À ce titre, elle se doit d’être exemplaire et de l’être pour toutes les formes de handicap (moteur, sensoriel, psychique et mental). Travailler à l’accessibilité des équipements municipaux, des transports et des logements, bien sûr. Développer les capacités d’accueil dans les établissements spécialisés, toujours, en développant en parallèle des solutions pour répondre aux aspirations des personnes qui souhaitent vivre le plus possible avec les autres et comme les autres. Proposer de nouveaux services qui simplifient la vie, aussi. Tout ce qui concourt à rendre Paris plus inclusive doit être entrepris pour que les personnes en situation de handicap prennent toute leur place dans la ville.

Des chiffres qui disent notre politique

100 %
C’est le pourcentage de bus et de tramway accessibles aux personnes en situation de handicap moteur. En matière d’accessibilité, nous tenons nos ...
Lire

C’est le pourcentage de bus et de tramway accessibles aux personnes en situation de handicap moteur. En matière d’accessibilité, nous tenons nos engagements : 50% des équipements de la Ville seront accessibles en 2020 (déjà 33,3 millions d’€ investis) ; en 2014, 23% des logements sociaux étaient accessibles (c’est-à-dire accessibles sans marches et avec des ascenseurs), ils seront 40 % en 2020. Par ailleurs, ce sont près de 10 000 enfants en situation de handicap qui sont scolarisés à Paris (2 000 de plus qu’en 2014).

350 000 vues sur handicap.paris.fr
C’est le nombre de vues sur le site handicap.paris.fr, seulement 20 mois après sa mise en ligne. Conçu pour être accessible à ...
Lire

C’est le nombre de vues sur le site handicap.paris.fr, seulement 20 mois après sa mise en ligne. Conçu pour être accessible à tous les handicaps, ce nouveau site a pour mission d’informer les usagers quant à leurs droits et aux services de proximité et d’actions locales imaginés pour eux. Il comprend dans son annuaire plus de 100 associations, 260 structures d’accueil médico-sociales et 320 évènements publiés dans la rubrique agenda.

0 euro
C’est le prix des transports en commun à Paris pour les personnes en situation de handicap sous condition de ressources, avec le « Pass Paris Access’» ...
Lire

C’est le prix des transports en commun à Paris pour les personnes en situation de handicap sous condition de ressources, avec le « Pass Paris Access’» et pour les jeunes de moins de 20 ans en situation de handicap. Instauré depuis 2018, la gratuité pour les personnes handicapées vise à favoriser leur inclusion pour que le coût des transports ne soit plus un obstacle.

250 evenements municipaux
C’est le nombre d’événements municipaux organisés pendant le mois parisien du handicap de juin 2019, devenu le rendez-vous incontournable de mobilisation des ...
Lire

C’est le nombre d’événements municipaux organisés pendant le mois parisien du handicap de juin 2019, devenu le rendez-vous incontournable de mobilisation des associations, des services municipaux et institutions pour changer le regard de la société sur le handicap.

Des Questions ? Des critiques ? Des réponses

Des places d’accueil en hébergement toujours insuffisantes ?

Le nombre de places en établissements et services médico-sociaux (ESMS) à Paris était marqué par un retard historique. Fin 2013, Paris ne disposait, toutes structures comprises, que de 3 102 places. 730 places ont depuis été créées (ce qui représente une augmentation de 24 %) et 230 autres sont en cours de construction. Pour ces nouvelles places, la priorité a été donnée aux personnes pour lesquelles il existait peu ou pas de solutions (autisme, polyhandicap, handicap psychique…). L’objectif de 4 200 places, inscrit dans la stratégie « Handicap, inclusion et accessibilité 2021 » sera tenu.

Le métro parisien n’est toujours pas accessible pour les personnes en fauteuil ?

C’est une réalité qu’il faut faire évoluer, notamment dans la perspective de l’accueil des JOP en 2024 : mise en place de parcours accessibles, accès à l’information, réalisation de l’accessibilité sur les lignes où c’est techniquement possible (exemple ligne 6). C’est ce que la Maire de Paris demande depuis deux ans à la Région Ile-de-France, car les transports en communs ne sont pas une compétence de la Ville de Paris.

1/2

Promesses faites / Promesses tenues

  • Plus de solutions pour intégrer les personnes handicapées dans leur demande de logement

    En 2014, Anne Hidalgo entendait poursuivre « l’intégration par le logement pour les personnes en situation de handicap moteur ou psychique. » Non seulement la promesse a été tenue, mais d’autres solutions sont aussi développées. Ainsi, le « logement accompagné » est promu à Paris. Qu’il s’agisse d’un habitat individuel ou partagé, transitoire ou de long terme, en 2018, la Ville a fait réserver 70 logements sociaux pour des personnes handicapées qui voudraient tenter l’expérience.

Réaliser et innover

Amélioration du fonctionnement de la MDPH

(maison départementale des personnes handicapées)
Tout a été fait pour que la MDPH de Paris puisse remplir ses missions d’accueil, d’orientation et d’accompagnement en tant que véritable « guichet unique ». Fini les renvois d’un site à un autre, d’une administration à une autre, selon les sujets abordés. Alors que les demandes à la MDPH ont augmenté de 37 % entre 2012 et 2017, le nombre de ses décisions et avis a progressé de 68 %. Les délais de traitement des dossiers, particulièrement importants pour des usagers souvent dans des situations difficiles, ont été divisés par 2,5, passant en moyenne, de 7,4 mois en 2014 à 3 mois en 2018 (pour rappel la moyenne nationale est de 4,3 mois). Une permanence destinée aux proches aidants de personnes handicapées a été mise en place dans les murs de la MDPH afin d’aider les familles les plus en détresse.