Retour

Solidarités et lutte contre l’exclusion

Paris, ville-monde, ville-capitale et capitale la plus dense d’Europe, attise les espoirs et abrite son lot de laissés-pour-compte. La politique d’accompagnement des personnes en situation de rue dans leur ensemble, et plus spécifiquement des femmes et des enfants, a été marquée par un grand volontarisme et une recherche d’efficacité nouvelle qui a impliqué de nombreuses innovations et des moyens conséquents.

Des chiffres qui disent notre politique

7 000 places d’hebergement
C’est le nombre de places d’hébergement créées entre 2014 et 2020, passant de 16 000 à 23 000, soit une augmentation de 44 %. Parce que les places en hô...
Lire

C’est le nombre de places d’hébergement créées entre 2014 et 2020, passant de 16 000 à 23 000, soit une augmentation de 44 %. Parce que les places en hôtels sociaux ne peuvent ni suffire ni répondre à tous les besoins, une large proportion de ces hébergements sont situés dans des bâtiments municipaux mis à disposition.

900 000 passages par an
C’est le nombre de passages par an dans les 17 bains-douches de la Ville qui mettent gratuitement à disposition de toutes et tous des cabines individuelles. 3 ...
Lire

C’est le nombre de passages par an dans les 17 bains-douches de la Ville qui mettent gratuitement à disposition de toutes et tous des cabines individuelles.
3 nouvelles bagageries ont été ouvertes pour porter à 455 le nombre de casiers disponibles. 6 restaurants solidaires supplémentaires gérés directement par la ville ont été mis en place, portant à 12 le nombre de restaurants solidaires à Paris et à 130, le nombre de points de distributions alimentaires. 500 000, c’est le nombre de passages chaque année dans l’un des 16 « espaces solidarité insertion ».

350 femmes
C’est le nombre de femmes qui ont été accueillies depuis décembre 2018 à la Halte de l’Hôtel de Ville destinée aux femmes ...
Lire

C’est le nombre de femmes qui ont été accueillies depuis décembre 2018 à la Halte de l’Hôtel de Ville destinée aux femmes en situation de rue (750 m2 ouverts 7/7 et 24/24 pouvant accueillir 39 femmes). Une deuxième halte a été mise en place à la Cité des Dames dans le 13e arrondissement, plusieurs autres ont été ouvertes dans des mairies d’arrondissement (5e, 18e), une halte dédiée aux familles ouvrira à la mairie du 10e fin 2019 et les bains-douches du 12e ont dorénavant un espace d’hygiène et de soins consacré aux femmes sans-abri. C’est un réseau spécifique pour aider les femmes en situation de rue (12% des personnes sans-abri) qui a progressivement été structuré pendant la mandature.

Des Questions ? Des critiques ? Des réponses

La protection de l’enfance à Paris ?

Entre les enfants placés, les enfants qui restent dans leur famille mais bénéficiant d’une assistance éducative en milieu ouvert et les jeunes majeurs, ce sont 9 450 enfants que l’aide sociale à l’enfance de Paris prend en charge (dont les mineurs étrangers isolés, cf. fiche « réfugiés »). Et l’action des services d’aide à l’enfance s’est portée également dans la rue avec le déploiement de maraudes « familles » à la rencontre des familles en situation de mendicité afin d’accompagner les parents dans l’insertion et de protéger les enfants en danger.

Promesses faites / Promesses tenues

  • La lutte contre l’exclusion, grande cause de la mandature

    Anne Hidalgo écrivait en 2014 : « Je veux développer une culture du résultat en matière de lutte contre la grande exclusion. Je veux expérimenter avec l’État, la métropole et les associations un nouveau Pacte… ». Le Pacte parisien de lutte contre la grande exclusion a été signé dès février 2015. Il porte sur l’accès aux droits, la prévention des risques de chute à la rue, l’intervention pour protéger les populations à la rue et l’insertion durable. 98 % de ses 106 mesures ont été réalisées ou sont en cours de réalisation.

Réaliser et innover

La Nuit de la Solidarité

Depuis 2018, une nuit par an, 1700 Parisiens volontaires, épaulés par des professionnels et répartis en plus de 350 équipes sillonnent la ville à la rencontre des personnes en situation de rue pour les compter et mieux comprendre leurs besoins et parcours. Il s’agit d’’une part de mieux déterminer qui sont les personnes en situation de rue, leurs parcours et leur nombre afin d’accroitre l’efficacité des politiques qui leurs sont destinées, et d’autre part, d’impulser, soutenir et organiser l’engagement solidaire des Parisiens. La troisième édition aura lieu le 30 janvier 2020.

Fabrique de la Solidarité

Créée en 2018 à la suite de la Nuit de la Solidarité, la Fabrique de la Solidarité est un lieu d’accueil, d’informations et de formations des Parisiens qui souhaitent s’engager aux côtés des personnes sans-abri. La Fabrique est un lieu unique en France, il répond à une demande profonde et pérenne des Parisiens : s’engager au plus près des personnes sans-abri et 700 Volontaires de la Solidarité y ont déjà été formés.