Retour

Solidarités et Seniors

Les plus de 60 ans représentent un habitant sur cinq à Paris. Assurer à la fois leur bien-être et leur inclusion dans la ville est un enjeu social de premier plan. Prévenir la perte d’autonomie, renforcer le lien intergénérationnel entre les Parisiens, lutter contre l’isolement, accompagner les aidants, mais aussi s’assurer de l’accroissement et de la qualité des capacités d’accueil des structures d’hébergement, sont autant de grands domaines de notre politique en faveur des aînés.

Des chiffres qui disent notre politique

1 643 nouvelles places
C’est le nombre de nouvelles places dans des structures d’accueil pour personnes âgées en perte d’autonomie pendant la mandature. Près ...
Lire

C’est le nombre de nouvelles places dans des structures d’accueil pour personnes âgées en perte d’autonomie pendant la mandature. Près de 1 000 de ces places sont éligibles à l’aide sociale. 14 nouveaux Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) ont ouvert depuis 2014 et 9 résidences d’autonomie du Centre d’action sociale de Paris ont été rénovées pour un montant de 20 millions d’€.

200 projets
C’est le nombre de projets de prévention de la perte d’autonomie financé chaque année dans le cadre de la Conférence ...
Lire

C’est le nombre de projets de prévention de la perte d’autonomie financé chaque année dans le cadre de la Conférence des financeurs car le maintien de l’autonomie demeure la priorité des politiques à destination des ainés.

6 maisons des aines et des aidants
C’est le nombre de maisons des aînés et des aidants créées depuis 2016. Après une première maison pilote qui a ...
Lire

C’est le nombre de maisons des aînés et des aidants créées depuis 2016. Après une première maison pilote qui a rapidement démontré son utilité, 5 autres ont été ouvertes. Réunissant en un même lieu plusieurs structures intervenant dans la prise en charge des personnes âgées et de leurs entourages, il s’agit de décloisonner les acteurs des secteurs médical, social et médicosocial et d’aider à fluidifier le parcours de santé. Ces maisons ont pour missions d’informer et d’orienter sur les offres de services et établissements disponibles, d’accompagner et de coordonner le parcours de soin, d’appuyer les aidants dans la prise en charge ponctuelle d’un aîné. Dans certains cas, elles peuvent également réaliser des évaluations à domicile des besoins des personnes les plus fragiles.

Des Questions ? Des critiques ? Des réponses

Que fait-on contre l’isolement des âgés ?

Plus d’un aîné sur deux vit seul à Paris. La Ville a mis en place en début d’année un dispositif qui tente à la fois de lutter contre leur isolement, d’agir pour leur mobilité et de les aider à se réapproprier leur ville, le tout dans une démarche intergénérationnelle et citoyenne. « Paris en compagnie » propose aux seniors un accompagnement gratuit à l’occasion de leurs déplacements de proximité (courses, rdv de santé, promenades…) grâce à des équipes de bénévoles. Déjà plus de 1 400 accompagnements ont eu lieu.

Promesses faites / Promesses tenues

  • Renforcer la solidarité envers nos aînés précaires

    La proportion d’aînés qui vivent sous le seuil de pauvreté à Paris étant supérieure à la moyenne nationale, les aides consacrées aux aînés dans le besoin ont été diversifiées, telles « Paris solidarité séniors » qui apporte un complément de revenus aux seniors ; « Complément Santé Paris » pour le paiement des complémentaires santé ; « Aide à l’amélioration de l’habitat pour les seniors », etc. Et depuis 2018, la gratuité dans les transports en commun a été instaurée pour les aînés sous conditions de ressources.

Réaliser et innover

La politique municipale en faveur des seniors : repenser la méthode et agir

Mise en place d’un Silver think tank afin d’établir un diagnostic actualisé, puis tenue d’une « Conférence citoyenne des seniors parisiens », réunions de groupes de travail pour élaborer un schéma « Seniors Paris – 2017-2021 », avec à chaque étape une co-construction associant citoyens, experts, professionnels et associations. Ce travail transversal a notamment abouti à la conclusion que la lisibilité, l’information et la communication autour de l‘offre existante de services à destination des seniors étaient insuffisantes. En conséquence, plusieurs outils ont été créés : publication d’un guide « Seniors à Paris » qui recense les diverses structures, prestations activités et services proposés, mise en ligne d’un comparateur des services d’aide à domicile (« Mon aide à dom »), ou encore la mise à disposition d’un « kit accessibilité » par les bailleurs sociaux pour expliquer l’adaptation de l’habitat à l’évolution de l’autonomie.

Le viager municipal solidaire

Environ 50% des plus de 60 ans sont propriétaires de leur logement à Paris. Or, le maintien des personnes dans leur domicile est un facteur essentiel de la persistance de l’autonomie. Recherchant une nouvelle approche pour aider au maintien à domicile dans les meilleures conditions, la Ville a donc commandé une étude sur la faisabilité d’un système de « viager municipal solidaire ». Un bailleur social se porterait acquéreur de l’appartement de la personne âgée et lui verserait une rente jusqu’à la fin de sa vie. En outre, les frais de rénovation et, surtout, d’adaptation du logement en cas de perte d’autonomie seraient à la charge de la ville. Dans une ville où le foncier est particulièrement limité, ce serait par ailleurs un moyen d’acquérir à moindre coût des logements et de déve-lopper ainsi du logement social dans le diffus.