Retour

Sport

Le sport pour le sport, pour ses valeurs et pour sa culture de l’effort, mais aussi comme levier d’émancipation, d’éducation à la citoyenneté, de création de lien social, d’amélioration de la santé. Du développement des infrastructures sportives au soutien aux associations sportives, des offres à destination de publics ciblés (quartiers populaires, seniors, familles, très jeunes enfants, etc.) à l’organisation de grands évènements internationaux, le sport a été un aspect important des politiques publiques conduites depuis 2014.

Des chiffres qui disent notre politique

380 millions d’euros
C’est le montant des investissements de la mandature pour remédier au sous-équipement chronique de la ville (hérité des années 80 et 90). ...
Lire

C’est le montant des investissements de la mandature pour remédier au sous-équipement chronique de la ville (hérité des années 80 et 90). Un niveau d’engagement financier sans précédent. Concrètement, cela correspond à 15 nouveaux gymnases et 13 rénovés, 3 nouvelles piscines et 6 rénovées, en particulier dans les arrondissements qui manquaient d’infrastructures sportives tels les 18e et 19e, afin d’engager un rééquilibrage territorial. Cela a permis une augmentation de 11,5 % de l’offre sportive en 6 ans, diversifiée grâce à des équipements qui font de Paris un véritable terrain de jeu (Playground des Halles, promenade sportive végétale Nation-Stalingrad, terrains de baskets urbains…).

12 000 heures de baignade supplementaires
C’est le nombre d’heures de baignade supplémentaires entre 2019 et 2015. Le « Plan nager à Paris » a été une réalisation emblématique de la ...
Lire

C’est le nombre d’heures de baignade supplémentaires entre 2019 et 2015. Le « Plan nager à Paris » a été une réalisation emblématique de la mandature d’Anne Hidalgo tant au niveau des infrastructures au service de tous (le bassin de La Villette a déjà accueilli 230 000 visiteurs) que des programmes d’apprentissages (+ 130% du nombre de séances d’apprentissage ou de réapprentissage de la natation et 400 places gratuites en stages).
20 %, c’est l’amélioration de la consommation énergétique en moyenne dans les équipements sportifs rénovés.

4,3 millions d’euros
C’est le montant du soutien aux associations et aux clubs. À l’heure du « sport business » et de « l’ubérisation » en tous sens de ...
Lire

C’est le montant du soutien aux associations et aux clubs. À l’heure du « sport business » et de « l’ubérisation » en tous sens de la société, c’est un parti pris assumé que de protéger et promouvoir le modèle associatif et fédéral de la pratique sportive. Outre les subventions, nous avons pris un ensemble de mesures visant à sécuriser les clubs et les associations : mise à disposition d’un lieu unique pour les clubs qui étaient dispersés sur plusieurs sites (résidentialisation), 3,6 millions d’heures de créneaux réservés (parfois pour 2 ans) dans les équipements de la ville et 440 éducateurs sportifs et 520 vacataires formés.

17 buvettes
C’est le nombre de buvettes ouvertes pendant la mandature au sein des clubs de sports amateurs parisiens. Lieux de vie et de rencontres, s’...
Lire

C’est le nombre de buvettes ouvertes pendant la mandature au sein des clubs de sports amateurs parisiens. Lieux de vie et de rencontres, s’approchant parfois des « clubs houses » des plus grandes structures, ils participent à la vitalité des clubs que la Ville n’a cessé de soutenir depuis 2014.

Des Questions ? Des critiques ? Des réponses

Les grands évènements sportifs, pour quoi faire ?

La coupe d’Europe de football en 2016 avec plus de 400 000 personnes qui ont profité des 84 évènements mis en place à cette occasion, les Gay Games en 2018, la Coupe du monde de football féminin en 2019, ou encore les 200 course à pied annuelles qui réunissent 550 000 participants sont autant de compétitions qui ont hissé Paris au rang de capitale mondiale des évènements sportifs. S’ils alimentent le rayonnement international de Paris et enrichissent l’activité économique locale, ces évènements sont avant tout des moments de liesse populaire qui contribuent au lien de tous les Parisiens.

Promesses faites / Promesses tenues

  • 3 000 heures de sport supplémentaires par semaine

    Dans le programme de la campagne de 2014, il était proposé « soit d’élargir les horaires de garde, soit d’attribuer des créneaux horaires à des associations. » Ce n’est finalement pas l’une ou l’autre de ces options qui ont été réalisées, mais les deux. De manière générale, ce sont 3 000 heures de sport supplémentaires par semaine qui ont été instaurées. À titre d’exemple, les horaires nocturnes des piscines municipales ont été doublés, de même que les créneaux horaires dédiés aux clubs et aux associations, y compris en soirée, parfois jusqu’à minuit.

Réaliser et innover

JO, Paris 2024

Au terme d’une longue campagne et d’une candidature fondée sur un projet novateur de Jeux sobres et durables, impliquant pleinement la société civile, Paris a obtenu l’organisation des 23e Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024. Cette victoire est celle d’un collectif (responsables politiques et sportifs, Paris et villes de la banlieue) promouvant une certaine idée des Jeux : neutres en carbone, bénéfiques aux territoires et à leurs habitants. Des Jeux envisagés comme un accélérateur des politiques publiques mises en oeuvre par la Ville, à commencer par la politique de protection de l’environnement et de la santé des Parisiens. Pour exemple : les JO avancent à 2024 la réalisation de l’objectif d’élimination des plastiques à usage unique dans Paris.

Des programmes pour tous

« Paris sport Famille » pour les parents de jeunes enfants (baby gym, parcours motricité…) ; « Paris sport Vacances » qui regroupe quelques 900 stages et 8 000 jeunes par an durant les vacances scolaires ; « Paris sport Séniors » dont bénéficient gratuitement plus de 3 000 Parisiens de plus 55 ans chaque semaine ; « Paris sport Dimanche » offre gratuite le dimanche matin lancée en 2019 dans 16 parcs, jardins et places de la ville ; « Femmes en sport » qui initie 4 000 Parisiennes chaque année à des activités sportives le temps d’un week-end.