Retour

Libérer les fossés du Louvre pour y créer un grand potager participatif

Non classé, Paris Centre — 22 juin 2020

Ariel Weil, avec Paris en Commun, continue de s’engager en faveur de l’écologie et la création de nouveaux espaces verts pour les habitantes et habitants de Paris Centre. Il souhaite ainsi exploiter le potentiel qu’offrent les fossés de la façade Est du Louvre, trop longtemps occupées par des bases chantier de l’Etat, pour y créer un grand potager, lieu de convivialité pour les riverains, d’éducation et de sensibilisation à l’alimentation durable et zone de préservation de la biodiversité.

Ce projet s’inscrit dans l’héritage historique de la capitale, qui a longtemps abrité de nombreuses surfaces de maraîchage, mais également dans la continuité du Louvre dont les parterres, il y a près de 80 ans, ont vu pousser les fruits et légumes de Parisiens faisant face à la guerre. L’agence d’agriculture urbaine Merci Raymond a conduit une étude historique et environnementale fouillée afin de dessiner un projet cohérent et à l’échelle de ce site emblématique.

Nous souhaitons que le potager soit nommé « Alain Le Garrec » à la mémoire de notre ami, camarade et élu socialiste du 1er arrondissement décédé brutalement du Covid-19. Ancien conseiller de Paris, il incarnait avec passion et ambition cette initiative. Ce projet permettra d’apporter un nouvel espace de nature en plein centre de la capitale et de créer une zone d’échange et de vie locale, tout en respectant l’esthétique de la façade du Louvre. Le jardin sera un lieu de rencontre entre les différents acteurs du quartier. Des ateliers jardinages et d’étude de la biodiversité pourront ainsi être organisés et bénéficieront aux élèves des établissements scolaires voisins. Enfin, un club de jardinage de quartier intergénérationnel sera créé. Les restaurateurs et les centres de distribution en circuit court à proximité pourront quant à eux transformer et commercialiser les produits cultivés.

L’écologie sera au centre de ce projet. L’entretien du potager se fera dans le respect des principes de la permaculture. L’usage de produits naturels sera privilégié, l’arrosage des végétaux sera effectué avec de l’eau de pluie récupérée. Des abris faunes et des ruches seront également installés pour favoriser la pollinisation et l’écosystème du jardin. Le potager permettra ainsi d’offrir un espace de support de biodiversité pour la faune et la flore parisienne.

N.B : N.B. Toutes les images sont issues de l’étude réalisée par Merci Raymond pour Paris Centre en Commun.