Retour

Pour un tourisme à impact positif

Tourisme — 20 décembre 2019

La question écologique et le respect des habitants est une occasion unique pour les destinations de se réinventer.

Il faut étendre les bénéfices de l’économie touristique à tous les quartiers. Ville de l’Accord sur le climat et ville la plus visitée au monde, Paris a la responsabilité d’inventer un tourisme à impact positif.

Pour repenser les formes de tourisme Jean-François Martins et Jean François Rial proposent :

  • Mettre fin à la prédation des logements par les hébergements touristiques et préserver le logement des Parisiens 
  • Augmenter le prix des amendes pour les fraudeurs.
  • Transférer la compétence de régulation des meublés touristiques de l’Etat à la Ville de Paris, renforcer les moyens de contrôle.
  • Soumettre aux Parisiens, par référendum, des propositions de régulation de l’activité des plateformes de location de meublés.
  • Déplafonner le montant de la taxe de séjour pour les meublés touristiques.
  • Arrêter le développement de nouveaux hôtels dans Paris intra-muros…
  • Favoriser les mobilités touristiques propres dans la ville
  • Transférer la compétence de régulation des meublés touristiques de l’Etat à la Ville de Paris, renforcer les moyens de contrôle.
  • A l’horizon 2024 : Remplacer les autocars par des navettes propres et de plus petite taille, développer le cyclo-tourisme à Paris.
  • Développer les modes de transport écologiques sur la Seine et les canaux.
  • Faire de Paris une destination touristique neutre en carbone et zéro-déchet :
  • Rendre le tourisme à Paris neutre en carbone en absorbant les émissions carbone grâce à des projets financés par une Contribution Planète Paris intégrée à une taxe de séjour modernisée.
  • Lutter contre l’uniformisation commerciale et les commerces d’enseigne en rachetant les boutiques commerciales de certains quartiers devenus ultra touristiques pour y réinstaller des commerces de proximité.
  • Lutter contre le risque de saturation touristique et garantir une harmonie entre touristes et habitants
  • Faire de Paris une véritable porte d’entrée vers la visite du Grand Paris et construire un tourisme plus apaisé, plus redistributif entre les territoires.
  • A horizon 2030, le tourisme à Paris doit être un tourisme qui se fond dans la masse plutôt qu’un tourisme de masse

Retrouvez l’intégralité du rapport en cliquant sur ce lien  

En écho à ce projet de tourisme à impact positif, retrouvez le podcast Paris En Commun de Jean-François Martins sur soundcloudspotifydeezer et apple.