Retour

Pour une capitale féministe

Féminisme — 09 mars 2020

Paris en commun s’engage pour les droits des femmes

CE QUE L’ON A FAIT:

  • + 5 000 places de crèche entre 2014 et 2020 pour soutenir le taux d’activité des Parisien.ne.s, avec un accès prioritaire pour les parents élevant seuls leurs enfants dont 84% sont des femmes
  • 100% des professionnel.le.s de crèche formé.e.s à la lutte contre les stéréotypes de genre et des ateliers périscolaires proposés aux enfants autour de  l’égalité filles-garçons. 
  • Gratuité des protections hygiéniques bio pour toutes les collégiennes dans le 10ème arrondissement
  • Soutien à l’ouverture de la Maison Rose dans le 12ème arrondissement pour mieux accompagner les femmes victimes de cancer
  • Distribution de kits d’hygiène aux femmes précaires et sans-abri et installation de points de collecte de protections hygiéniques dans les mairies d’arrondissement et au sein de la Fabrique de la Solidarité
  • Ouverture d’un espace d’hygiène et de bien-être dédié aux femmes au sein du bain-douche Charenton dans le 12ème 
  • Accès prioritaire aux logements sociaux de la Ville de Paris pour les femmes victimes de violence, 2 500 places d’hébergement dédiées aux femmes et 230 places dédiées à l’accueil des femmes victimes de violence 
  • Ouverture de 3 haltes dédiées aux femmes sans-abri, dont une au sein de l’Hôtel de Ville de Paris
  • Création du « Violentomètre », outil inédit diffusé à plus de 34 000 exemplaires pour sensibiliser les femmes au niveau de consentement et de violence au sein de leur couple  
  • Première ville à accueillir une cérémonie d’hommage aux femmes victimes de féminicides sur le Parvis de l’Hôtel de Ville 
  • + 105 rues et squares renommées pour mettre à l’honneur le parcours de vie de femmes 
  • De nouveaux aménagements prenant en compte l’expérience des femmes dans l’espace public. Conception de mobilier adapté aux femmes Place du Panthéon et création d’un mémoriel sous forme de noms de femmes illustres gravés par une artiste sur les bancs.
  • Mise en place de marches exploratoires de femmes pour identifier les dysfonctionnements dans l’espace public et proposer des aménagements, élaboration et publication du premier guide référentiel « genre et espace public » 
  • Soutien à l’ouverture de la Cité audacieuse, premier lieu de rayonnement en France qui accueille une quinzaine d’associations œuvrant pour les droits des femmes et l’égalité femme-homme

ET DEMAIN – CE QUE L’ON VEUT FAIRE:

  • Généralisation des marches exploratoires avant chaque projet d’aménagement public. Dans les espaces identifiés par les femmes, les lampadaires existants seront équipés de détecteur de présence et variateur de lumière
  • 100% des agents municipaux en lien avec les familles sensibilisés à l’égalité filles-garçons et parentale et à la diversité des familles, et + de mixité dans les métiers de la petite enfance
  • Généralisation des distributeurs de protections hygiéniques bio et gratuites dans les établissements publics ;
  • De nouveaux centres de santé secteur 1 pour assurer l’accès à des gynécologues, et une offre renforcée pour les femmes en situation de post-partum ;
  • Candidature de Paris pour la conférence lesbienne européenne, et favoriser la visibilité des lesbiennes ainsi que des femmes trans

Elargir le champ des possibles des filles dès le plus jeune âge:

  • Des projets pédagogiques autour de la promotion de l’égalité filles-garçons dans les crèches et apprentissage des nouveaux pouvoirs d’agir (art oratoire, gestion des émotions) après l’école ;
  • Plus d’interventions dans les centres de planification et les lieux fréquentés par les jeunes autour de la prévention, de la santé sexuelle et du consentement ;

Pour accompagner les femmes victimes de violence et les plus fragiles:

  • 1 agent municipal dans chaque commissariat pour faciliter les démarches de dépôt de plainte 
  • 1 halte dans chaque mairie, en priorité pour les femmes et les familles sans abri sur le modèle de celle de l’Hôtel de Ville, et de nouvelles places d’hébergement dédiées 
  • 1 soutien renforcé aux associations allant à la rencontre des femmes à la rue et un nouveau chantier d’insertion dédié aux femmes en situation de grande précarité

Pour faciliter le quotidien et soutenir le pouvoir d’achat des femmes, notamment des mères élevant seules leurs enfants: 

  • + 4 000 places de crèche et de nouvelles solutions pour accueillir les enfants très tôt le matin ou en soirée ;
  • Des temps de répit avec un chèque coup de main pour bénéficier d’heures de garde à domicile; 
  • Des sport social clubs pour faciliter la pratique sportive en proposant une garderie pour les enfants

Pour reconquérir l’espace public :

  • 100% des rénovations de cours de récréations et des toilettes dans les écoles, aménagements, projets urbains, intégreront les questions de genre 
  • Une nouvelle police municipale de 5000 agent.e.s avec autant d’hommes que de femmes formés à la lutte contre les discriminations et le harcèlement de rue, pour rendre l’espace public plus sûr et sanctionner plus sévèrement le harcèlement de rue et les comportements sexistes et LGBT-phobes
  • De nouvelles dénominations de rues et places pour poursuivre la mise en lumière des grandes femmes de notre histoire