Retour

Présentation de la trajectoire budgétaire

Budget — 02 mars 2020

Depuis 2014, nos engagements budgétaires auprès des Parisiens ont été tenus :

  • Pas d’augmentation des impôts directs locaux
  • Plan d’investissement de 10 Md€ en faveur de la transition écologique et sociale
  • Hausse de seulement 0,5% par an des dépenses de fonctionnement

Ces engagements ont été tenus en dépit d’une violente évolution du cadre législatif, qui a abouti a une baisse de ressources de 4Md€ pour le budget de la Ville depuis 2014. Nous avons fait les choix de ne pas faire de l’investissement une variable d’ajustement.

Dans ce contexte, la dette a progressé de 2Md€, j’entends déjà les cris d’orfraie des oppositions, Mais il faut rapprocher ces 2 milliards d’euros des 4Md€ précédemment cités.L’endettement est au service de l’investissement : Paris dispose d’un patrimoine exceptionnel, évalué à plus de 34 Md€ fin 2018, qui s’agrandit au fur et à mesure des investissements. Il est 2 à 4 fois plus important que celui des métropoles de Lyon, Marseille, Lille ou Bordeaux.

Investir, c’est protéger les générations futures : Paris investit pour la mise en œuvre du Plan Climat, visant à faire de la capitale une ville neutre en carbone et utilisant 100 % d’énergies renouvelables d’ici à 2050.Investir, c’est protéger le pouvoir d’achat des plus fragiles : avec 5 000 places en crèches créées depuis 2014, Paris, dernier département de France en nombre de places par habitant en 2001, est désormais le premier.

Mon programme est dans la continuité de mon bilan :

  • 8,5 Md€ d’investissements pour la transition écologique et sociale
  • Pas de hausse des impôts directs locaux
  • Stabilisation de la dette
  • Développement de leviers de recettes

Mon programme d’investissement de 8,5Md€ pour la prochaine mandature principalement tourné vers la transition écologique :

  • Logement et rénovation thermique
  • Mobilités
  • Espace public
  • Autres politiques publiques : écoles et crèches, équipements sociaux, sport, culture etc