Retour

Comment bien vivre à Paris quels que soient ses revenus?

Le premier problème, quand on vit ou quand on veut vivre à Paris, c’est de pouvoir se loger. Ce n’est pas facile de trouver un logement qui corresponde à son budget. Nous avons fait beaucoup et nous pouvons aller encore plus loin. Aujourd’hui, Paris ne ressemble pas à New-York ou San-Francisco. Et la principale différence, c’est le logement social : un Parisien sur quatre vit dans un logement social, c’est-à-dire un logement qui n’est pas soumis à la loi du marché et dont les coûts sont contrôlés. Paris est une grande ville de classes populaires et moyennes. C’est dans l’histoire de notre ville. Cette diversité sociale est une chance. Notre ville n’est ni une ville-musée, ni un ghetto de riches. Nous voulons continuer à vous donner les moyens de bien vivre à Paris.

Ce que nous avons fait

  • 0 % de hausse d’impôt : Nous n’avons pas augmenté les impôts.
  • Le logement social est le meilleur moyen pour amortir la très forte augmentation des prix de l’immobilier et permettre aux revenus modestes et moyens d’accéder au logement. Aujourd’hui, un Parisien sur 4 vit dans un logement social. 70 % des logements sociaux sont destinés à des personnes modestes.
  • L’encadrement des loyers est un outil qui a fait ses preuves pour combattre la hausse des loyers. Après plusieurs rebondissements législatifs et juridiques, nous nous sommes battus pour qu’il soit de nouveau en place. L’encadrement des loyers à Paris a finalement pu être rétabli le 1er juillet 2019.
  • Nous avons développé les aides au logement, sous condition de ressources : « Paris logement » pour les locataires vivant seuls ou les familles (84€ pour une personne seule, 95€ pour les couples et 116€ pour les familles avec un enfant), « Paris Logement Familles Monoparentales » (160€ par mois et par enfant quel que soit le nombre d’enfants à charge), Prêt « Paris Logement 0 % » (réservé aux primo-accédants jusqu’à 24 200€ pour une personne seule et 39 600€, remboursable sur 15 ans), etc.
  • Nous avons mis en œuvre des mesures de gratuité des transports en commun : pour les seniors et les adultes handicapés (sous conditions de ressources), tous les jeunes jusqu’au collège et les jeunes en situation de handicap quel que soit leur âge. Mais c’est aussi la gratuité de l’abonnement Vélib’ pour les 14-18 ans, 50 % de l’abonnement des transports en commun remboursé pour les collégiens et les lycéens.

Ce que nous voulons faire

  • Maintien de la gratuité des transports pour les seniors et les personnes handicapées sous condition de ressources.
  • Extension de la gratuité des transports en commun aux moins de 18 ans.
  • Activités périscolaires gratuites.
  • Création d’un « chèque coup de main » qui permettra par exemple aux familles monoparentales de bénéficier de 4 heures de garde par mois.
  • Des médecins conventionnés secteur 1 dans tous les quartiers.
  • Accès facilité des Parisiennes et des Parisiens à une mutuelle de qualité grâce à la mise en place d’un réseau de mutuelles solidaires.
  • Un logement abordable pour toutes et tous. Nous aurons 25% de logements sociaux d’ici 2025, avec des objectifs par arrondissement. Nous proposerons aux classes moyennes des logements qui seront au moins 20 % inférieur au prix du marché en créant « Paris Logement Abordable », une société immobilière mixte qui investira 20 milliards d’euros en 6 ans. Nous proposerons aussi 6 000 appartements à moitié prix, en accession sociale à la propriété. Nous maintiendrons l’encadrement des loyers et nous musclerons ce dispositif en ouvrant un service d’accompagnement des locataires pour les aider à faire valoir leurs droits. En savoir plus sur nos propositions liées au logement
  • Nous maintiendrons la tarification solidaire de la cantine. Le tarif le plus bas est de 13 centimes d’euros par repas et cela ne changera pas. Nous atteindrons le 100% bio et en circuits courts, comme nous l’avons déjà fait dans les crèches. En savoir plus sur nos propositions sur l’alimentation et le bio
  • Enfin nous avons un principe : ne pas reprendre d’une main ce que nous donnons de l’autre. Il n’y aura pas d’augmentation d’impôts.

Découvrir le programme autrement :