Retour

Comment faciliter les déplacements à pied ?

A Paris, des décennies d’hégémonie des modes motorisés de déplacement ont conduit à réserver l’essentiel de la rue à la voiture. L’importance de retrouver des rues pour tous, des rues partagées, ne fait plus de doute. Donner la priorité aux modes actifs constitue le concept d’aménagement le plus riche, le plus sûr, le plus durable, le plus écologique et le plus agréable. C’est aussi un enjeu de santé publique pour lutter contre les méfaits de la sédentarité. Des principes simples doivent nous permettre de repenser la rue : concevoir des villes où il fait bon marcher, où il est possible de s’exprimer, de jouer, de faire de l’exercice, des villes propices aux rencontres, des villes pour les enfants, des villes pour les plus fragiles et les personnes en situation de handicap, des villes plus calmes, moins bruyantes et plus sécurisées. 

Ce que nous avons fait

  • Adoption d’un plan Piéton en janvier 2017 approuvé à l’unanimité par le Conseil de Paris.
  • Plus de 150 rues de Paris ont vu leurs trottoirs élargis dans cette mandature, soit plus de 10 hectares rendus aux piétons
  • 224 rues ont été entièrement piétonnisées depuis 2014.
  • 80 nouvelles zones de rencontre, au sein desquelles les piétons sont prioritaires et la vitesse limitée à 20km/h.
  • 15 Rues aux enfants, piétonnisées et transformées en aire de jeux de façon pérenne ou ponctuelle.
  • De grands axes routiers ont été réaménagés et apaisés, à l’image des berges de Seine rive droite, de la promenade urbaine Barbès-Stalingrad (18/19ème), du boulevard de Vaugirard (15ème), de la rue Césaria Evora (19ème).
  • De grandes places parisiennes (Panthéon, Nation, Bastille, Madeleine, Italie, Gambetta et place des Fêtes) ont été repensées avec pour objectif d’accroître de 50% la place dévolue aux piétons sur chacune d’elles ; de nombreuses placettes, dans les quartiers, ont également été réaménagées, notamment dans les quartiers. 
  • Amélioration des  franchissements du périphérique : passerelle du Cambodge entre Gentilly et la Cité Universitaire (14ème), passerelle du parc du Millénaire (19ème), élargissement des trottoirs Porte d’Italie (13ème). 
  • 10 nouveaux quartiers « Paris Respire » pour offrir le weekend aux piétons et aux cyclistes des espaces de promenade dans des voies libérées de la circulation motorisée et une fois par an la Journée sans voiture dans tout Paris.
  • Des rues végétalisées (10 hectares débitumés et plantés , 13 rues végétales) et de nouveaux mobiliers pour améliorer le confort pour les piétons et diversifier les usages de la rue : bancs pour permettre des pauses, agrès sportifs, mobiliers innovants type « parklets » (en lieu et place d’une place de stationnement), fontaines à eau, sanisettes, etc.
  • Plus de 5 000 passages piétons rénovés depuis 2014. Suppression des places de stationnement devant chaque passage piéton pour garantir la visibilité. 
  • Solutions pour l’orientation des personnes aveugles et mal-voyantes (traversées tactiles, fil d’Ariane, etc.).

Ce que nous allons faire

  • Nous établirons un code de la rue
    • Concerté avec les Parisiennes et les Parisiens dans chaque arrondissement, il donnera la priorité aux plus vulnérables, aux piétons et aux cyclistes. 
    • Nous généraliserons le « permis piéton » à l’école primaire.
    • Plus d’agents dans la rue et des moyens de vidéoverbalisation renforcés pour le faire respecter.
    • Face au danger de l’angle mort pour les cyclistes et les piétons, nous réglementerons l’accès des poids lourds.
    • Nous remettrons à plat la signalétique des rues au profit des piétons.
  • Nous relierons les parcs et les jardins pour les promeneurs et les sportifs 
    • Nous planterons des rues jardins où l’on peut lâcher la main de son enfant.
    • Nous étendrons la promenade de la petite ceinture et la moitié des berges de Seine, rive gauche et rive droites sera débitumée.
    • Nous créerons le fil vert : un réseau de rues où peuvent circuler piétons et vélos de manière sécurisée et qui permet de traverser les portes de Paris.
    • Suppression d’une place de parking en surface sur deux pour réaliser le prochain plan vélo, élargir les trottoirs et pour développer de nouveaux usagers, notamment, l’extension des terrasses, le déploiement de parklets et de la végétalisation (plantations d’arbres, jardinières en pleine terre).
    • Poursuivre la reconquête des berges de la Seine en créant une continuité piétonne sur l’ensemble des berges.
  • Nous piétonniserons tout le centre de Paris 
    • La circulation sera limitée aux personnes à mobilité réduite, aux riverains, aux taxis, aux véhicules d’urgence, aux artisans, aux commerçants et aux navettes électriques. 
  • Nous créerons des aires piétonnes dans tous les quartiers et nous fermerons la circulation devant les écoles aux heures d’entrée et de sortie.
    • Nous élaborerons de nouveaux plans de circulation qui seront co-construits dans chaque quartier lors des états généraux des déplacements et du stationnement que nous lancerons dès le printemps 2020.
    • Nous réaménagerons de nouvelles places parisiennes notamment place du Châtelet, place du Trocadéro et place de Varsovie, place de la Concorde et place de l’Etoile, place Denfert Rochereau, place de Clichy, place Pigalle, place Stalingrad, place du Colonel Fabien. Nous poursuivrons l’aménagement de la place Gambetta et de la place d’Italie.
    • Nous ferons des placettes de véritables lieux de vie de quartier, notamment dans les quartiers populaires, où l’aménagement permettra la rencontre, les jeux d’enfants et l’organisation d’événements par les riverains.
    • Nous réaménagerons les abords de gares : quartier Montparnasse, rue de Bercy, quartier Austerlitz, etc.
    • Nous reconvertirons les parkings de surface : parking St Gervais (4ème), parking Georges Mandel (16ème), contre-allées du boulevard Saint-Marcel (5ème).
    • Nous transformerons des portes en places (Porte de Montreuil, porte de la Chapelle, porte d’Orléans, porte Maillot, porte de la Villette, etc.) pour apaiser le cadre de vie et faciliter les déplacements Paris – Petite Couronne.

Découvrir le programme autrement :