Retour

Comment favoriser davantage les transports en commun à Paris ?

Paris est une des villes au monde les mieux maillées par les transports en commun, grâce en particulier à son métro. Si Paris est à la 5ème place des villes les plus denses du monde mais à la 42ème place des villes les plus congestionnées, c’est grâce notamment à l’efficacité de son réseau de transports collectifs. Plus de 40 % des déplacements dans Paris se font par les transports collectifs. Métro, tramway, bus sont essentiels pour permettre à chacun de se déplacer en ville. Dans son programme, Anne Hidalgo entend les rendre accessibles à toutes et tous et investir pour des transports en commun plus propres et qui permettent de mieux circuler dans toute la métropole.

Ce que nous avons fait

  • La gratuité pour les enfants jusqu’à 11 ans, les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite.
  • Le remboursement à 50 % de la Carte Imagin’R pour les collégiens et les lycéens. 
  • Le prolongement du T3b jusqu’à Porte d’Asnières.
  • Des gares réaménagées et la nouvelle gare Rosa Parks du RER E.
  • Un nouveau réseau de bus et des nouvelles rames de métro sur les lignes 2, 5 et 9.

Ce que nous allons faire

  • L’extension de la gratuité à tous les moins de 18 ans.
  • Un réseau de bus plus fluide, 100 % propre avant 2025.
    • De nouvelles lignes de bus à haut niveau de service sur les quais de Seine (quais hauts de la rive droite), Avenue de France – porte d’Ivry (TZen 5) et Porte de Pantin (TZen 3).
    • Une concertation des usagers par ligne pour établir des aménagements dédiés qui augmentent la performance des bus et facilitent l’accessibilité des arrêts, en priorité pour permettre de désengorger les lignes de métro les plus saturées comme la ligne 13.
    • Une nouvelle organisation des bus Noctiliens pour mieux desservir les lieux de vie nocturne.
  • Connecter Paris à la Métropole et la Métropole à Paris grâce au financement partenarial dans la réalisation de plusieurs projets : 
    • Le prolongement du tramway T3 jusqu’à Porte Dauphine.
    • Le prolongement de lignes du métro : ligne 14 jusqu’à Saint-Ouen puis Saint-Denis Pleyel au nord et Orly au sud, ligne 11 jusqu’à Rosny-sous-Bois, ligne 12 jusqu’à Mairie d’Aubervilliers, ligne 4 jusqu’à Bagneux, ligne 10 jusqu’à Ivry, RER E à Porte Maillot prolongé à l’ouest vers la Défense. 
    • Un réseau de ligne de métro toute la nuit au moins un samedi par mois.
    • Plus de stations accessibles aux personnes à mobilité réduite.
    • Avec les nouvelles lignes du Grand Paris Express prévues en 2025 (ligne 15 de  Pont de Sèvres à Champigny, ligne 16 de Saint-Denis Pleyel à Clichy-Montfermeil et ligne 17 de Saint-Denis au Bourget), c’est une nouvelle carte du Grand Paris qui se dessine.
  • D’ici les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, compléter les transports collectifs par un service de navettes électriques : 
    • Des navettes électriques pour les touristes en remplacement des autocars.
    • Des navettes accessibles qui bénéficient aux personnes à mobilité réduites, aux parents avec poussettes, aux personnes âgées.
    • Des navettes qui peuvent être appelées à la demande et dont l’offre s’adapte en fonction des besoins, notamment pour favoriser une meilleure desserte des lieux de vie nocturne.
  • Poursuivre l’innovation dans les transports :
    • Développer les transports fluviaux plus efficaces pour permettre la circulation de bateaux rapides sans vague et sans bruit, et moins polluants en soutenant des solutions de dépollution et de nouvelles motorisations.
    • Poursuivre les expérimentations de systèmes autonomes (sans conducteur à bord) pour améliorer la performance des transports collectifs. 
    • Préparer les transports à hydrogène pour accompagner la sortie du thermique en complément du développement de l’alimentation électrique et GNV.

Découvrir le programme autrement :