Retour

Les découvertes scientifiques de demain se feront-elles encore à Paris ?

La recherche, si essentielle à Paris, est fragile. Le coût comme la rareté du foncier disponible rend difficile d’implanter de nouveaux laboratoires, de faire de la place à de nouveaux instituts et à de jeunes équipes de recherche. Le risque est grand de voir cette vie scientifique unique se figer ou quitter Paris. C’est pourquoi, la majorité municipale est intervenue de façon déterminée et au-delà de son champ de compétence traditionnel afin de soutenir les chercheurs et la recherche à Paris. 

Ce que nous avons fait

Anne Hidalgo a mené une politique volontaire en faveur de la science à Paris tout au long de sa mandature :

  • En dix ans, c’est un milliard d’euros qui ont été investis au soutien et au développement de l’infrastructure scientifique de la capitale. Nous avons par exemple contribué à financer le Centre de recherche interdisciplinaire (4e), l’Institut de l’audition (12e), l’Institut de la vision (12e), la rénovation de l’ancien couvent des Cordeliers (6e). 
  • Nous sommes en train de créer de nouveaux campus universitaires dans Paris, Porte de La Chapelle pour la partie parisienne du campus Condorcet (18e), à Nation (12e) pour le nouveau campus de la Sorbonne Nouvelle.
  • Nous soutenons les jeunes chercheurs grâce à l’appel à projets « Émergence(s) ». Ce dispositif a fêté ses 10 ans cette année et ce sont 67 projets, pour un total d’investissement de 13,5 millions d’euros, qui ont été accompagnés depuis 2014. 
  • Nous mettons en lien entreprises et recherche grâce au projet de Paris Parc, auquel la Ville a participé à hauteur de 11 millions d’euros mais également en créant de nombreux incubateurs au cœur des lieux de recherche (au sein des hôpitaux Cochin et de la Pitié Salpêtrière, au sein d’Instituts comme celui de la Vision, de l’Audition ou Pierre Gilles de Gennes). 
  • Nous accueillons dix doctorants par an dans les services de la ville (contrats CIFRE)

Ce que nous allons encore faire

Le programme d’Anne Hidalgo permettra de garantir que la recherche scientifique reste dynamique à Paris, tout en rendant les sciences accessibles au plus grand nombre.

Des lieux pour la recherche

  • Continuer à sanctuariser les surfaces dédiées aux universités et à la recherche dans Paris.
  • Soutenir la création de nouveaux instituts de recherche fondamentale en lien avec l’environnement et les questions de solidarités (santé, migrations, nouvelles formes d’inégalités, dérèglement climatique, biodiversité, énergies durables et renouvelable, etc.). 
  • Accueillir en résidence à Paris les meilleurs spécialistes mondiaux sur les questions écologiques et des enjeux de solidarités.
  • Agir aux côtés des universités pour que l’État et l’Union européenne finance un plan de rénovation thermique et énergétique de l’ensemble du patrimoine immobilier universitaire parisien. 

Encourager les jeunes chercheurs

  • Créer davantage de logements sociaux dédiés aux jeunes chercheurs à Paris.
  • Poursuivre et améliorer encore l’appel à projets « Émergence(s) » en faveur des jeunes chercheurs, en proposant à la Métropole du Grand Paris un co-financement de cet appel à projets pour le rendre éligible à toutes les équipes de ce territoire et en finançant 5 jeunes équipes de plus spécialisées dans champ du changement climatique.
  • Poursuivre l’accueil des doctorants CIFRE au sein de l’administration parisienne et étudier la possibilité d’accueillir des chercheurs en débuts de carrière (post-doc) pour mettre en œuvre les innovations issues de leur recherche dans l’administration. 

Favoriser la diffusion de la culture scientifique

  • Soutenir la diffusion de la culture scientifique et l’ouverture des sciences au grand public par la poursuite de l’appel à projets dédié et la création de nouveaux lieux d’exposition et de débat autour de la science dans la ville. 

Découvrir le programme autrement :