Retour

Objectif zéro déchet, comment l’atteindre ?

À Paris ce sont 3 000 tonnes de déchets ménagers qui sont collectés chaque jour. 79 % sont incinérés, 3 % partent en décharge et 18 % sont recyclés. Ces déchets ne sont pas seulement ceux des familles parisiennes, ils sont aussi issus des activités commerciales, économiques et touristiques et des quelques 5,5 millions de personnes qui passent chaque jour sur le territoire parisien. L’objectif zéro déchet suppose d’impliquer tous les producteurs de déchets à Paris pour une réduction radicale de ceux-ci en mettant définitivement fin au plastique et objets à usage unique, mais aussi par une politique ambitieuse d’économie circulaire avec la réparation et le réemploi pour offrir une 2ème et 3ème vie aux objets et  par le réflexe systématique du tri, en particulier pour valoriser systématiquement les déchets alimentaires. Découvrez les mesures proposées par Anne Hidalgo dans son programme pour atteindre cette objectif ambitieux.

Ce que nous avons fait

  • Plus de tri, plus de recyclage :
    • Simplification des consignes de tri dans les poubelles jaunes (papiers, cartons et plastiques).
    • Installation deplusieurs dizaines de stations Trilib accessibles 24h/24 qui permettent chacune le recyclage d’environ 20 tonnes de déchets par an
    • Création de 15 recycleries actives sur le territoire parisien qui ont permis de détourner 3 600 tonnes par an de déchets de l’incinération ou de l’enfouissement. 
  • Le tri des biodéchets s’installe dans le quotidien des Parisiennes et des Parisiens avec 700 sites de compostage collectif, 21 composteurs de quartier et la distribution de plus de 1 600 lombricomposteurs ainsi que la collecte séparée des déchets alimentaires des ménages des 2ème, 12ème et 19ème arrondissements.
  • Des résultats déjà probants : les ordures ménagères qui ne sont pas trièes diminuent de 34 000 tonnes chaque année, et cette diminution s’est accélérée en 2019 avec 10% en plus de déchets recyclés (bac jaune) soit 20 000 tonnes de déchets en moins à incinérer.

Ce que nous allons faire

  • Zéro plastique à usage unique en 2024
    • Généraliser le zéro plastique dans nos cantines et dans nos crèches.
    • Engager les acteurs de l’événementiel (festivals, défilés, tournages, compétitions sportives, etc.) et de la restauration.
    • Accompagner les filières de consigne de contenants réutilisables.
  • Des rues et des quartiers zéro déchet
    • Mobiliser commerçants et riverains à l’échelle de la rue et du quartier pour réduire les déchets et former les volontaires de Paris pour porter ces initiatives près de chez eux.
  • Faire du tri un réflexe
    • Des poubelles de tri sélectif dans toutes les rues : 1 000 stations Trilib et de nouvelles corbeilles de rues.
    • Du tri sélectif dans tous les équipements publics et des actions orientées vers les touristes et les événements organisés.
  • Valoriser tous nos biodéchets grâce au compost et à la collecte.
    • Poursuivre l’installation de composteurs collectifs dans les immeubles, les jardins, les écoles.
    • Généraliser le tri des déchets alimentaires à tout Paris. 
    • Développer une filière auprès d’AgriParis pour fertiliser les champs des agriculteurs du Grand Paris et pour produire du biogaz. 
    • Composter les feuilles mortes ramassées dans les rues de Paris pour proposer aux Parisiennes et aux Parisiens un compost en circuit court.
    • Composter les couches de nos bébés en poursuivant l’expérimentation en cours dans les crèches de la ville qui utilisent des couches biodégradables et en créant une filière de compostage des couches des crèches (100.000 couches par jour !), accessible aux parents.
  • Moins de jetable, plus de réemploi
    • Proposer les encombrants déposés par les habitants sur rendez-vous aux acteurs du réemploi. 
    • Installer dans les grandes résidences des locaux du réemploi pour déposer ses encombrants à disposition des autres habitants. 
    • Soutenir  l’ouverture des ressourceries de quartier, encourager la pratique et les lieux de réparation des objets.
  • Soutenir le développement de l’économie circulaire
    • Mobiliser sur les enjeux de réduction des déchets l’écosystème de start-ups et d’entreprises innovantes ainsi que les acteurs de l’économie sociale et solidaire.
    • Faciliter l’accès des personnes en reconversion professionnelle et des demandeurs d’emploi aux formations dans les domaines de l’économie circulaire, du réemploi, de la réparation.

Découvrir le programme autrement :