Retour

Quand aurai-je l’égalité réelle avec les hommes ?

Les femmes sont encore moins bien payées que les hommes. Elles se sentent parfois vulnérables sur l’espace public, confrontées à du harcèlement de rue, voire à des violences plus graves. C’est inadmissible. Exiger l’égalité réelle entre les femmes et les hommes est à la fois une nécessité et une évidence. Nous en faisons une priorité.

Ce que nous avons fait

  • La création de l’Observatoire Parisien des Violences faites aux Femmes (OPVF) en 2014.
  • Un travail a été fait pour l’aménagement des places parisiennes pour qu’elles tiennent compte de la place et du point de vue des femmes.
  • Les agents de la DPSP ont été formés pour mieux accompagner les femmes dans leur dépôt de plainte (pour violences) en commissariat, où des intervenants sociaux assurent également un accueil / suivi adapté.
  • La collectivité parisienne entend se montrer exemplaire en matière d’égalité et a mené plusieurs actions pour accroître la part des femmes au sein des corps les plus masculins de l’administration et des postes de direction. La remise à la Ville par l’AFNOR des labels Egalite & Diversité témoigne de cette politique volontariste.
  • Un travail est mené pour attribuer davantage de noms de rues, allées, places ou stations de tramway inaugurées à Paris.
  • Des haltes réservées aux femmes sans-abri ont ouvert dans plusieurs mairies dont l’Hôtel de Ville.

Ce que nous allons encore faire

  • Nous formerons les agents de la police municipale à la question des violences faites aux femmes et à lutter contre le harcèlement de rue, mais aussi au racisme, à l’antisémitisme et aux LGBT-phobies.
  • Nous faciliterons la vie des mères de jeunes enfants en aménageant l’accès aux crèches par tranches horaires pour les parents qui ne travaillent pas sur les horaires traditionnels et en organisant des partenariats entre les crèches et les centres sportifs de la Ville pour permettre aux mères de faire du sport pendant que leur enfant est pris en charge.
  • Nous lutterons contre la précarité menstruelle en distribuant des protections hygiéniques dans les établissements de la Ville.
  • Nous multiplierons les toilettes mixtes dans les quartiers qui en sont dépourvus.
  • Nous formerons les infirmières et infirmiers, animatrices et animateurs à l’accompagnement, sur le temps périscolaire, des jeunes filles et des jeunes garçons, notamment sur la question du consentement.
  • Nous présenterons une évaluation du budget avec une perspective de genre afin de promouvoir des politiques correctrices favorisant l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.
  • Nous intégrerons le guide Genre & Espace public à tous les projets d’aménagement de la Ville.

Découvrir le programme autrement :