Retour

Les quartiers proches du périphérique seront-ils un jour des quartiers comme les autres ?

Une porte transformée avec les Jeux Olympiques et Paralympiques

Les portes de Paris ont été abîmées et, pour certaines, défigurées par la construction du Périphérique. Porte de la Chapelle, Porte de Bagnolet, Porte de Bercy, Porte d’Orléans, Porte d’Italie, Porte de Saint-Cloud, Porte Maillot, etc. Un peu partout, les arrivées d’autoroutes ont transformé des espaces urbains en échangeurs autoroutiers. Des quartiers de logements sociaux ont été enclavés et séparés du reste de la ville, la marche et le vélo y sont devenus impossibles, et Paris a été
coupé des 29 communes voisines qui bordent le Périphérique.

Reconquérir et réparer un espace public exposé à de fortes nuisances, générateur de relégation et d’assignation à résidence pour les habitants de ces quartiers est l’ambition du programme d’Anne Hidalgo pour les Portes de Paris. Il faut désenclaver ces quartiers et les intégrer pleinement à la dynamique urbaine en en faisant des lieux de vie autant que des lieux de passage. Il faut également réduire les nuisances liées directement à la circulation du périphérique : bruit, pollution de l’air et renforcement de l’îlot de chaleur en été.

Ce que nous avons fait

  • De nouveaux quartiers et aménagements qui protègent les logements des nuisances routières que ce soient sur d’anciennes friches comme Paris Rive Gauche (13ème), Clichy Batignolles (17ème) ou Claude Bernard (19ème) mais aussi dans des quartiers en renouvellement urbain : secteur Paul Bourget (13ème) à la porte d’Italie, secteur Bédier-Oudiné (13ème) entre les portes d’Ivry et de Vitry, le quartier Broussais (14ème) à la porte de Vanves, Porte Pouchet (17ème), secteur Paul Meurice (20ème) à la porte des Lilas, Python-Duvernois (20ème) à la porte de Bagnolet ou encore les Grands projets de renouvellement urbain aux portes de Montmartre, de Clignancourt et des Poissonniers (18ème).
  • Réduction des nuisances liées au périphérique :
    • Limitation de la vitesse à 70 km/h depuis 2014 ce qui a permis de réduire les nuisances sonores surtout la nuit.
    • Pose des revêtements anti-bruit sur la moitié du périphérique, c’est-à-dire la totalité des portions non-couvertes et situées à proximité des lieux d’habitation.
    • Instauration, depuis le 1er juillet 2019, d’une zone à faible émission sur le périphérique qui interdit l’accès aux véhicules les plus polluants.
    • Végétalisation des abords du périphérique (qui comprend déjà 10.000 arbres et 44 hectares végétalisés) avec la plantation selon la méthode dite Miyawaki de deux premières forêts urbaines près des Portes de Vincennes et de Montreuil (20ème).
  • De nouveaux franchissements du périphérique :
    • Plusieurs Portes aménagées pour faciliter les franchissements piétons et cyclables : Portes de la Villette (19ème), d’Aubervilliers (18ème), de la Plaine (15ème), de Montrouge (14ème), d’Ivry (13ème), de la Poterne des Peupliers (13ème).
    • Réouverture de la passerelle du Cambodge (14ème) pour permettre aux piétons de cheminer de Paris à Gentilly.
  • Lancement des Ateliers du périphérique en juillet 2019 avec l’ensemble des partenaires métropolitains pour préparer une évolution concertée du périphérique.

Ce que nous voulons faire

  • Nous poursuivrons la transformation des Portes en place, à commencer par la Porte de la Chapelle (18ème), la Porte de Montreuil (20ème), la Porte d’Orléans (14ème) et la Porte Maillot (16ème et 17ème).
    Ainsi, Porte de la Chapelle, nous transformerons l’échangeur routier en une place à vivre : deux grands parvis seront aménagés devant l’Aréna 2 et le campus Condorcet. Les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 accélérerons la création des continuités territoriales qui resteront en héritage. Ce projet sera construit avec et pour les habitants.
  • Nous poursuivrons les projets de renouvellement urbain et nous lancerons de nouveaux écoquartiers en veillant toujours à garantir les meilleures conditions environnementales pour les habitants : Gare des Mines (18ème ), Porte de la Villette (19ème), Porte de Vincennes (20ème), Bercy-Charenton (12ème), Bruneseau (13ème).
  • Nous créerons une ceinture forestière sur les talus du périphérique en plantant 75 000 arbres supplémentaires.
  • Le périphérique deviendra un boulevard avec une circulation apaisée. Avant 2024, une voie sera réservée aux transports en commun, au co-voiturage et aux véhicules propres. En 2024, l’ensemble des véhicules diesel y sera interdit à la circulation en semaine de 8h à 20h.

Découvrir le programme autrement :