Retour

Tous les étudiants ont-ils encore leur place à Paris ?

Pour beaucoup, faire ses études à Paris est la réalisation d’un rêve, la promesse d’indépendance et d’épanouissement. Pourtant, 65 % des étudiants témoignent d’un mal-être psychologique parce qu’ils peinent à se nourrir et à se loger, s’interdisent de sortir et cessent de prendre soin de leur santé. C’est pourquoi Anne Hidalgo a investit durant la mandature et dans son programme, au-delà de son champ de compétence municipal, pour faciliter la vie des étudiants dans la capitale, et permettre au plus grand nombre de venir y étudier.

Ce que nous avons fait

  • 6000 nouveaux logements sociaux étudiants entre 2014 et 2020.
  • Des épiceries solidaires étudiantes (AGORAé) dans les univesrités.
  • Un tarif Vélib à 18,60€ par an pour les étudiantes et les étudiants qui touchent une bourse.
  • Nous avons rénové des lieux de soins en secteur 1 au cœur du Quartier Latin (rue de l’Épée de Bois et rue Quatrefages) et mis en place des lignes d’écoute pour répondre à la détresse des étudiantes et les étudiants isolés.
  • Nous finançons chaque année près de quatre cents initiatives étudiantes et mettons à disposition des lieux et des agents municipaux pour accompagner celles et ceux qui souhaitent mener des projets associatifs, culturels, d’entreprise sociale et solidaire, notamment 12 espaces dans des restaurants du CROUS de Paris pour qu’ils restent ouverts en dehors des heures de repas et permettent de travailler et de se réunir.
  • Pour qu’ils participent à la mise en place des politiques qui les concernent, nous avons créé une instance de concertation des étudiants parisiens.

Ce que nous allons encore faire

  • Nous maintiendrons notre effort de création de nouveaux logements et de colocations.
  • Nous offrirons des espaces de travail sur des horaires étendus dans chaque arrondissement.
  • Nous développerons les épiceries solidaires dans les universités et nos favoriserons l’augmentation progressive de la part d’alimentation bio dans les cantines du CROUS.
  • Objectif : zéro plastique dans les CROUS.
  • Nous faciliterons les consultations en secteur 1 notamment pour la santé sexuelle et gynécologique, l’ophtalmologie et les soins dentaires. Nous créerons un centre de santé secteur 1 au cœur du Quartier Latin, rue Cuvier.
  • Nous continuerons à soutenir les associations étudiantes grâce à un appel à projets annuel et à un lieu d’accueil unique des services à la vie étudiante, la Maison des Initiatives Étudiantes.

Découvrir le programme autrement :