Retour

Toutes et tous à vélo

Aménagement, Ville — 28 janvier 2020

Le vélo est au cœur du projet parisien d’Anne Hidalgo. Moyen de transport pratique, écologique et économique, il permet de bâtir un avenir plus calme, plus vert et plus agréable pour Paris. La politique d’Anne Hidalgo en matière de vélo a été très engagée et volontaire durant la mandature en cours et de nombreux projets doivent encore voir le jour.

Le bilan :

Les chiffres excellents de la mandature montrent que la politique d’Anne Hidalgo a largement porté ses fruits : les vélos sont plus nombreux, les infrastructures plus adaptées et la municipalité engagée.

  • 1018 km sont dédiés aux cyclistes à Paris (pistes cyclables, voies réservées et voies à contre-sens), soit la distance entre Paris et Nice
  • 773 104 passages de cyclistes ont été enregistrés entre le 4 septembre 2019 et le 17 janvier 2020 par le compteur de la rue de Rivoli
  • 400 euros d’aide à l’acquisition d’un vélo à assistance électrique (VAE)  proposés par la Ville de Paris. La Mairie peut aider jusqu’à 1200 euros l’achat d’un vélo-cargo. 4000 VAE et 200 vélos-cargos sont ainsi subventionnés par la Mairie chaque année.
  • 343917 abonnés au service Vélib’ au 19 janvier 2020, à un prix qui permet d’en faire un moyen de transport accessible à tous : 3.10€/mois (2.30€ de 18 à 26 ans et l’abonnement V-Plus est remboursé pour les moins de 18 ans).
  • En décembre 2019, les Parisiens se sont réapproprié les espaces cyclables :
    • 2.6 fois plus de cyclistes (environ 190 000 par jour comptés par les 55 bornes parisiennes)
    • 3.6 millions de courses Vélib’ en décembre, avec des pics à plus de 150 000 par jour
    • 42 kilomètres parcourus par jour et par Vélib’ en moyenne
  • 500 000 euros de subventions à destination des associations qui promeuvent l’usage du vélo en ville
  • + de 20 itinéraires de balades à vélo financés par la Mairie de Paris pour développer le cyclotourisme. Par exemple, une véloroute de la Seine, qui sera inaugurée en juin 2020 permettra de relier Paris et Le Havre

Enfin, la Ville cherche à promouvoir le vélo en son sein : des vélos de fonction ont été alloués, les brigades à vélo créées et les vélos cargos sont utilisés par les services des espaces verts et de la propreté.

Les engagements :

Pour que Paris devienne la ville du vélo, il faut que ses habitants puissent en faire partout et en toute sécurité. Ainsi, des mesures ambitieuses seront prises pour lutter contre le sentiment d’insécurité des cyclistes et le risque de vol.

Une ville 100% cyclable :

Une ville où 100% des rues sont cyclables, c’est l’objectif de la Mairie à l’horizon 2024. Pour cela, un nouveau plan de circulation sera mis en place, pour favoriser les transports en commun, le vélo et les véhicules professionnels.

  • Au moins une « vélorue » sera créée par arrondissement : une rue où les piétons et vélos sont prioritaires sur les véhicules à moteur.
  • Les double-sens cyclables seront généralisés en zone 30.
  • Tous les ponts seront équipés de pistes cyclables sécurisées
  • Le fil vert, un réseau de voies végétalisées, réservées aux piétons et vélos, pour relier Paris aux communes limitrophes en apaisant les portes de Paris sans échangeur.
  • Les boucles cyclables olympiques permettront de relier les sites olympiques et les territoires.
  • La réalisation du Vélopolitain et du RER V en aménagement un nouveau réseau de grands axes cyclables, en plus es 1000km existant déjà.

Une ville 100% sûre :

  • Appliquer et faire respecter le Code de la rue, qui donne priorité aux plus vulnérables, piétons et cyclistes.
  • Renforcer les moyens de vidéoverbalisation pour protéger les aménagements cyclables et renforcer les brigades cyclistes de la Police Municipale.
  • Réglementer l’accès des poids lourds qui ne sont pas équipés d’un dispositif anti-angle mort.
  • Multiplier les campagnes de prévention et les contrôles pour le respect des règles.
  • Apprendre la pratique du vélo dès l’école, multiplier les vélos-écoles pour favoriser l’apprentissage auprès de tous les publics et créer des espaces dédiés à l’apprentissage du vélo.

Des stationnements faciles et sécurisés : 100 000 places de stationnement supplémentaires

  • Installer un maximum d’arceaux (et d’arceaux pour vélos-cargos)
  • Installer des Véloboîtes pour le stationnement résidentiel sécurisé des vélos, équipées de station de pompage et d’outils de réparation en libre accès.
  • Installer des Vélostations sécurisées dans 15 gares parisiennes (7 grandes gares, 8 nœuds d’intermodalité dont des gares RER comme Nation et porte Dauphine), pour favoriser l’intermodalité Train/RER/Métro et Vélo à l’image de celles en cours de réalisation Gare Montparnasse et Gare de Lyon.
  • Proposer un Pass Vélo multiparcs donnant accès aux 100 parkings souterrains en concession de la Ville et aux parkings des bailleurs sociaux de la Ville.
  • Accompagner la création d’abris à vélos sécurisés partout où cela est possible, dans les copropriétés, les immeubles de logements sociaux et dans les immeubles d’entreprises.

Une ville 100% vélo pour toutes et tous :

  • Étendre l’aide à l’achat, de vélos, aux vélos mécaniques et aux vélos adaptés aux personnes en situation de handicap, notamment pour des dispositifs type Handibike.
  • Proposer aux Parisiens un service de location moyenne et longue durée de vélo adapté à tous les publics (vélos cargos, enfants, tandem, personnages âgées, PMR…) sur le modèle de Metrovélo de Grenoble et de Bicloo à Nantes.
  • Encourager les initiatives permettant aux habitants des quartiers populaires de s’équiper de vélos à prix modiques.
  • Mettre en place des Bourses aux vélos tout au long de l’année.
  • Multiplier les ateliers d’autoréparation : ça créé des emplois, c’est économique et écologique !

Faire de Paris la capitale du vélo :

Les investissements pour le vélo seront portés à 26 euros par habitant et par an pour un total de 350 millions d’euros en 6 ans. Cela permettra de mettre en place une politique pour faire de Paris la capitale du vélo, qui se décline en plusieurs propositions :

  • Construire avec les Parisiens et les associations le plan vélo 2020-2026 et les associer à la conception des aménagements cyclables.
  • Soutenir la Maison du Vélo en l’installant dans l’ancienne Mairie du 4e arrondissement au sein de la future Académie du Climat. Elle sera à la fois un espace de travail pour les associations, un espace de rencontres avec les usagers, un atelier d’auto-réparation, une vélo-école, un lieu d’expérimentation, un espace ressource et de renseignement pour tous ceux qui souhaitent faire du vélo à Paris, qu’ils en soient habitants ou visiteurs.
  • Valoriser et développer le tourisme à vélo en incitant les hôtels à s’équiper de locaux vélos sécurisés et à proposer des vélos à la location pour la découverte de Paris.
  • Mettre en œuvre le forfait mobilité durable pour faire en sorte que l’administration de la ville de Paris privilégie le vélo pour tous les déplacements, besoins logistiques et professionnels des agents.
  • Organiser les services pour répondre aux nouveaux besoins des cyclistes  (déneigement des pistes, enlèvement des feuilles mortes, etc.) 
  • Renforcer les équipes dédiées à la création de pistes cyclables et créer une Mission Vélo au sein de la Ville de Paris, afin que la culture vélo infuse dans tous les services de la Ville (ex : bibliothèques hors les murs à vélo, parcours à pied ou à vélo de découverte du patrimoine, actions avec la Mission Famille…)