Retour

Tribune – Alexandra Cordebard et Jean-Louis Missika : « Il faut revoir le projet de la gare du Nord »

10e arrondissement — 02 octobre 2019

La gare du Nord est un lieu essentiel du quotidien des Parisiens et des Franciliens. Première gare d'Europe, elle est une vitrine pour les visiteurs de l'Europe du Nord qui arrivent à Paris. La situation actuelle de la gare n'est pas satisfaisante, tant en termes de sécurité, d'accueil des voyageurs que d'espaces d'attente. C'est pourquoi sa transformation est essentielle pour nos territoires et pour la tenue des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

La gare du Nord est un lieu essentiel du quotidien des Parisiens et des Franciliens. Première gare d’Europe, elle est une vitrine pour les visiteurs de l’Europe du Nord qui arrivent à Paris. La situation actuelle de la gare n’est pas satisfaisante, tant en termes de sécurité, d’accueil des voyageurs que d’espaces d’attente. C’est pourquoi sa transformation est essentielle pour nos territoires et pour la tenue des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.


Les questions soulevées par un collectif d’architectes, d’urbanistes et d’historiens de l’art [Le Monde du 3 septembre] au sujet du projet de rénovation porté par la SNCF rejoignent les interrogations que les collectivités expriment depuis le début de ce projet. La Ville de Paris en a demandé des évolutions significatives, qu’il s’agisse de protection patrimoniale, d’intermodalité, de hauteur du bâtiment, tandis qu’Ile-de-France Mobilités et la RATP ont réclamé que le stationnement et la circulation des bus soient très nettement améliorés.

Retrouvez l’intégralité de la Tribune publiée dans Le Monde ici.

Alexandra Cordebard est maire du 10e arrondissement de Paris, tête de liste dans le 10e et Secrétaire-Générale de Paris en Commun. Jean-Louis Missika est adjoint à la Maire de Paris, chargé de l’urbanisme, de l’architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité ainsi que Président de Paris en Commun.